Ici, jour après jour, by Mademoiselle d'Avignon

24 avril 2017

Mon bullet journal, enfin... mon agenda quoi !

IMG_1081

Si vous jetez un œil sur Instagram et Pinterest de temps en temps,  il n'a pas pu vous échapper ; je veux parler du bullet journal, familièrement surnommé Bujo par certaines adeptes. Entre le calendrier et l'assistant personnel, le bullet journal peut, depuis quelques temps,s'acheter dans les magasins, mais dans l'idéal il se fabrique pour répondre très exactement à vos besoins propres d'organisation. Dans la plupart des cas il s'agit d'un cahier dans lequel on trouve des calendriers à l'année, au mois et la semaine qui permettent de noter et organiser ... ce qui vous est utile.
On se souvient de Bridget Jones qui notait son poids, les cigarettes fumées et les verres avalés, Solange la youtubeuse de "Solange te parle" (dont je suis fan) y planifie sobrement ses journée et y consigne des listes, on trouve sur pinterest de veritables oeuvres d'art illustrées et colorées... a chacun ses besoins;
Moi, cela fait bien longtemps que je tiens des carnets de ce genre, si longtemps qu'à l'époque le nom de bullet journal n'exista sûrement pas.

J'ai toujours sobrement appelé le mien "agenda" ....parce que c'en est un. Un agenda d'écolier (de septembre à fin aout) de petit format (mais pas trop) que je recouvre de jolis papiers (un peu comme on le faisait en 6 ème) dans lequel je note les choses qui comptent dans ma vie perso. (au bureau l'organisation est toute autre).

Les choses qui comptent, ce sont celles que je ne dois surtout pas oublier de faire : les rendez vous, les dates des vacances, l'anniversaire des amis, les horaires d'un train à prendre, la date limite pour payer les impôts...... écrire toutes ces choses c'est s'engager à les faire à une date précise, et donc, on les faits. Je vous promets que c'est aussi simple que ça

Mais il y a aussi les choses que je ne veux pas oublier tout court : le jour ou j'ai repiqué mes salades, cette jolie phrase que je viens de lire, cette idée de DIY, le contact de l'atelier d'aromathérapie, la recette du gâteau que les enfants ont adoré.....
et comme je n'écris pas des choses tous les jours, certaines pages restent vierges. Celles-là, je les borde de Masking tape coloré pour les repérer plus vite et je les utilise pour y dresser des listes :
Des listes classiques :
la liste des livres que j'ai envie de lire (parce qu'il se passe parfois du temps entre le moment ou je m'intéresse à un livre et celui ou je l'achète) et des films que ej voudrais voir (pour les mêmes raisons exactement)
la liste des sites internet où je veux aller me balader quand j'aurai du temps
la liste des choses que je dois mettre dans ma valise (avant de partir en voyage)
le liste des gens que je veux inviter à cette soirée
la liste des cadeaux que j'ai envie de faire pour Noël
la liste des idées d'articles pour mon blog
la liste des trucs que je voudrais coudre ...
ce sont toujours des petites listes. Je dois pouvoir venir à bout de chacune dans un délai raisonnable, la fermer ... et en dresser une nouvelle.

Je rédige aussi des listes plus personnelles :
Ce que j'ai vu de plus beau jour après jour pendant une semaine (idéal pour se reconnecter à une dynamique créative)
Ou encore les 5 choses que je dois mettre en action avant la fin de la semaine pour faire avancer un projet
Et puis, il y a aussi LA liste ; celle des choses que je n'ai pas envie de faire, que j'ai tendance à ne pas faire et qui me gâchent la vie parce que j'y pense très souvent : appeler Paul Durand, Ecrire à Isabelle Martin, prendre rendez-vous chez Dupont, aller acheter ce truc, passer la mairie chercher des sacs pour le tri sélectif, chercher la facture de la télé, faire mes comptes,
une fois ces choses si angoissantes couchées noir sur blanc dans mon agenda, c'est incroyable comme elles paraissent inoffensives, insignifiantes même. En quelques minutes on peut avoir fait et (oh jouissance) on peut avoir coché la moitié des trucs à faire..... après ça on se sent plus léger, on se sent même quelqu'un de bien : exactement comme lorsqu'on vient de jeter ses bouteilles en verre avec fracas dans le container récupérateur : ça ne vous fait pas cet effet là à vous ?

Bon, je dois dire que dans mon agenda on trouve aussi des gribouillages moches (je gribouille quand je réfléchis), des numéros de téléphone sans nom à côté, des calculs savants dont je ne sais plus à quoi ils correspondent ... mais il est quand même très important pour moi. Mieux que personne, il sait me donner envie de faire. Et la petite croix que j'appose à côté des choses réglées est source d'une autosatisfaction incroyable. C'est excellent pour lutter contre la procrastination et pour l'estime de soi. Essayez, vous verrez, ça march 

T

IMG_1084

 

 

IMG_1066

Posté par Mademoiselledavg à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 avril 2017

S'initier à la reliure japonaise : la bonne adresse

IMG_1014


Voilà plusieurs mois qu'avec Yohana Doudoux je m'initie à la reliure. Son atelier de la rue violette à Avignon est un véritable havre de paix et la jeune femme fait preuve d'une patience extraordinaire pour transmettre à qui le souhaite les bases de son si beau métier.
Dans l'atelier de yohana tout ce qu'elle a est à disposition de ses élèves : elle partage les gestes qu'elle a appris et ceux qu'elle a découvert en faisant, son matèriel, ses outils, ses contacts, sa bonne humeur et bien sur sa passion
Mais, nous parlerons reliure traditionnelle une prochaine fois, et à cette occasion je serai fière de vous montrer mes petits travaux. Cela me donnera l'occasion de vous parler des livres que j'ai choisi de relier;
Aujourd'hui, c'est de reliure japonaise que j'ai envie de parler : une technique à mi chemin entre le travail du papier et celui de la broderie qui permet de réaliser des carnets extrêmement jolis, délicats et élégants. Parce qu'un jour Veronique et moi avons exprimé notre goût pour ces objets-là Yohana s'est tout de suite proposé d'organiser une ou deux séances pour nous en livrer les secrets.
C'est donc à l'atelier, sous sa bienveillante direction et avec ses conseils que j'ai réalisé le petit carnet noir de la photo. J'ai fait les deux autres seules, à la maison, et j'en ferai sans doute beaucoup d'autres parce que j'ai très vite eu envie de les offrir à des personnes que j'aime puisqu'elles les trouvaient beaux.
C'est une activité totalement addictive et une porte grande ouverte sur la créativité de chacun parce qu'elle offre tellement de possibilités.
Si je vous raconte tout ça aujourd'hui, ce n'est pas pour vous raconter ma vie, mais pour vous dire que vous aussi vous pouvez vous essayer à la réalisation d'un joli carnet en participant à l'atelier proposé le 29 avril de 14h à 17h par Yohana Doudoux. N'hésitez pas à vous inscrire. Plaisir garanti. Contact : yohanadoudoux@gmail.com

Posté par Mademoiselledavg à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2017

Un bouquet made in ici

IMG_0906

Dès le mois d'octobre, dès le 18 pour être précise, j'ai compris que l'hiver serait long. Quand on attend quelquechose d'important, il est difficile de se projeter ailleurs, difficile de se concentrer sur de nouveaux horizons. Pourtant, cette fois, je crois bien que nous l'avons fait. Réchauffés à la chaleur de tous ceux qui nous aiment et nous l'ont montré, entre un joli voyage et la construction d'un probjet de vie audacieux, nous avons réfléchi, imaginé, rêvé, cherché, trouvé, rencontré, et enfin dessiné ensemble, tous les quatre, solidaires, quelquechose qui nous ferait du bien.
Mais au mois d'octobre (surtout le 18) je ne savais pas encore que je trouverai toutes ces ressources sous mon propre toit. C'est pour ça que j'ai fait pour la toute première fois quelquechose que je veux faire depuis si longtemps. Planter des bulbes, les oublier, pour voir surgir au printemps des fleurs à couper pour des bouquets made in ici. Je voulais un printemps flamboyant, plus coloré que jamais, un printemps qui se moque ouvertement de l'hiver. Si vous sentiez la douceur de cette soirée, si vous entendiez, à l'heure où j'écris, tous ces chants d'oiseaux, vous conviendriez que le ciel décidément, est résolument de mon côté.
Je vous montre mon premier bouquet. Le second c'est sûr, je l'offrirai.

 

Posté par Mademoiselledavg à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2017

Ma madeleine aux amandes

IMG_0435

Ma madeleine aux amandes n'est pas une madeleine au sens pâtissier du terme mais c'est quand même un gâteau; un gâteau en passe de devenir culte ici.
En lisant la recette sur perleensucre.com, je savais déjà quel goût il aurait et il s'est montré tout à fait la hauteur de mes espérances.

Fondant à souhait, délicieusement parfumé, il rend un hommage parfait aux amandes de mon enfance. Celles que l'on ramassait pendant les vacances en Drôme Provençale tout en haut de vieux arbres qui ne produisaient déjà plus beaucoup de fruits. Une fois notre petite récolte ramenée à terre nous nous mettions à la recherche de deux pierres plates; celles dont on fait les murets par ici. Au premier coup entre les pierres on pouvait débarrasser l'amande de son enveloppe verte (vert amande) et duveteuse. Au second coup on cassait la coquille. Il fallait bien doser la force : trop faible on s'arrachait les doigts pour extraire le fruit de sa coque mal cassée, trop forte on ne récupérait que de la bouillie. Ces amandes fraîches avaient un goût de paradis. Avec nos jambes maigres, nos genoux écorchés et nos cheveux en bataille on ne savait pas que c'était là le paradis. On était juste heureux et on trouvait ça normal.

Je me demande souvent quels goûts, quelles couleurs, quelles atmosphères particulières mes enfants garderont pour se fabriquer des madeleines.

Le gâteau dont je vous parle aujourd'hui à toute ses chances au jeux du meilleur souvenir de goûter. Il est en plus très facile à réaliser.
Il suffit de mélanger 6 œufs (à température ambiante) et 250 g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, d'ajouter 300 g d'amandes réduites en poudre (c'est beaucoup mieux que la poudre d'amande achetée toute faite) et 8 gouttes d'amande amère. On mélange bien à nouveau et on ajoute 150 g de beurre pommade avant de mélanger une dernière fois jusqu'à obtenir une pâte très homogène.

Et hop au four dans un moule beurré à 170° pendant 40 minutes.

Quand le gâteau a refroidi j'ai mélangé, comme indiqué sur la recette, du sucre glace et du rhum pour faire un joli glaçage. C'était bon mais quand même pas très adapté aux enfants. La prochaine fois je peaufine encore leur souvenir d'enfance en recouvrant le gâteau d'une ganache au chocolat.
Sûre de mon coup.

Posté par Mademoiselledavg à 19:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 janvier 2017

Tissage brodé ou broderie tissée

IMG_0344

Il y a quelques temps (peut être un an ou deux) j'avais appris à tisser dans un petit atelier organisé par la talentueuse Caroline de Bohométrie (allez voir ce qu'elle fait avec la non moins talentueuse Sylvie sur bohométrie.com, c'est magnifique).

J'avais adoré le geste, l'inlassable répétition du geste, la précision nécessaire, le contact de la laine, et la liberté totale de faire évoluer son travail vers autre chose presque jusqu'au dernier moment.
Je ne suis pas particulièrement mystique et je ne sais pas si je vais bien me faire comprendre mais j'avais aimé par dessus tout le silence qui se faisait dans ma tête pendant que je tissais.
J'aime enfin le côté ethnique de ces tissages que l'on dit modernes mais je n'envisageais pas pour autant d'en recouvrir les murs de la maison, d'autant qu'ici, sur ce sujet, je dois avouer que je n'ai pas que des alliés.

J'ai alors pensé en réaliser des petits que j'appliquerai sur des objets en tissus, un peu comme des écussons (mais modernes on a dit hein) sauf que l'épaisseur du tissage et le manque de régularité des contours de mes tissages me dérangeaient. Ils avaient toujours un peu l'air d'avoir été collés là par hasard.
Un soir j'ai eu l'idée de broder le fil de trame sur du tissus et et de tisser directement sur cette trame.
Totalement addictif !
J'en ai fait quelques uns mais je les ai presque tous offerts avant de les photographier.
J'avais quand même envie de vous montrer ce que je pouvais. Ça vous plait ?

Posté par Mademoiselledavg à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 décembre 2016

Des fleurs tous les jours

 

IMG_6809

Il n'y a plus de roses dans le jardin. C'est tout  fait normal en décembre. Il n'y en a plus nulle part sauf ici. Juste devant la plus petite fenêtre de la cuisine. Là où je prends, dans un silence nécessaire, le tout premier café du matin. Debout, les deux mains enveloppant la tasse qui réchauffe, le regard de l'autre côté de la vitre, je mesure le froid qu'il doit faire dehors, j'observe un oiseau, et parfois, comme aujourd'hui, le chat qui lui aussi observe l'oiseau. Il y a toujours quelquechose  à regarder. 

Comme tous les jardins, le mien est différent chaque jour, mais il y a une chose qui ne change pas cet hiver : les seules roses qui continuent d'éclore, le font juste devant la fenêtre, comme un tableau, et ce matin encore je voyais poindre de nouveaux boutons. 
Peut être que le jardin a décidé de m'offrir des fleurs tous les jours.

Posté par Mademoiselledavg à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 décembre 2016

le temps de l'avent

IMG_0229

Pour la troisième fois, je fais partie d'un groupe de filles plutôt créatives et carrément sympas qui chaque année coopèrent pour réaliser, rien que pour elles, (une fois n'est pas coutume) un calendrier de l'avent.
Le principe est simple. Nous sommes 24 et chacune réalise un petit cadeau en 24 exemplaires. Maddy, une adorable petite fille au dessus de tout soupçon, attribue à chacune un numéro (de 1 à 24) et nous nous retrouvons le dernier dimanche de novembre autour d'un brunch dont chacune repart avec ses 24 cadeaux. Chaque jour de décembre, comme les enfants, nous découvrons ainsi une petite surprise; c'est une très jolie façon d'attendre Noël.
Dans le paquet de Roxane-numéro-un il y avait ce 1er décembre des sucettes de guimauve recouvertes de chocolat et c'était une délicieuse idée que je copierai pour Noël.

IMG_0240


Moi aussi j'avais été choisie pour le tout premier jour décembre la première fois. J'avais réalisé des photophores étoilés :

IMG_0245

 

L'an dernier j'avais choisi de coudre des porte-cartes de toutes les couleurs :

IMG_0248

Cette année mes cadeaux sont cachés dans ces pochons mais il faudra attendre le 24 pour savoir ce qu'ils contiennent :

IMG_0208

 En attendant je vous ferai partager les surprises découvertes jour après jour

 

 

 

 

 

Posté par Mademoiselledavg à 01:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2016

Les serviettes en papier c'est terminé

IMG_6800


Ca n'a pas l'air d'intéresser beaucoup les gens qui ont l'intention de nous gouverner alors, puisqu'on ne peut  à priori pas compter sur eux il va bien falloir que chacun dans sa cuisine, sa salle de bain ou son jardin prenne des décisions honnêtes et bienveillantes à l'égard de la terre qui nous nourrit . 
Ici, jour après jour, on est loin (très loin) d'être parfaits au niveau écolo, et conscients de nos paradoxes, on ne vise d'ailleurs pas la perfection, mais il y a des choses simples que nous tentons je tente de mettre en place : fabriquer la lessive, certains produits d'entretien mais aussi la plupart des produits de la salle de bains, ça on en a déjà parlé ici, et autant vous dire que ces expériences m'amusent beaucoup. Le deuxième axe c'est essayer de jeter moins de choses, en étant plus vigilants à ce qu'on achète pour commencer,  en luttant contre le gaspillage (ce qui demande une certaine créativité), mais aussi en changeant certaines de nos habitudes : ne plus consommer d'eau minérale par exemple pour ne plus avoir à jeter une quinzaine de bouteilles par semaine soit presque 800 chaque année.

Ma dernière cible : les serviettes de table. Je me suis plongée dans mon stock de tissus (celui que je me suis promis d'écouler au moins de moitié avant tout nouvel achat textile...et ça je vous assure que c'est un combat), j'en ai sorti des imprimés très différents les uns des autres et ai cousu une douzaine de serviettes en utilisant deux imprimés pour chacune, un pour le recto, l'autre pour le verso. Elles sont toutes différentes les unes des autres, je trouve que c'est plus joli et plus rigolo comme ça. Et puis c'est quand même très agréable à utiliser. Je me suis dit que j'allais faire de nouvelles séries : des imprimés variés à dominantes bleues, ou peut être rien que des pois mais de toutes les couleurs.... j'ai plein d'idées.

Bref, plus de serviettes en papier dans cette maison et une nouvelle petite goutte d'eau dans la mer.

Pour tout dire, les enfants, au départ, ne trouvaient pas ça hygiénique du tout et pour arracher leur adhésion j'ai promis de  laver les fameuses serviettes  à chaque utilisation. Ce n'est pas très compliqué dans une maison où la machine à laver tourne tous les jours ( quand je parlais de paradoxes...)
Pour la petite histoire,  quand sur ma lancée, j'ai abordé la question des mouchoirs j'ai eu droit  à une levée de bouclier immédiate,  bruyante et indignée. Devant leurs mines dégoûtées j'ai compris que je ne conduirai jamais cette lutte-là.

Posté par Mademoiselledavg à 23:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 novembre 2016

Touchée

IMG_0096

La première chose que j'ai vue sur ce paquet ce sont les timbres et je me suis dit que plus personne aujourd'hui ne prenait le temps de choisir des timbres colorés et décoratifs... Marie, si.

J'ai ouvert le paquet délicatement. J'étais émue parce que c'était tellement inattendu ce paquet qui arrivait du bout du monde, et je me suis dit que personne ne m'avait jamais envoyé un paquet d'aussi loin....Marie, si.

Dans le paquet il y avait tout ce que j'aime : du tissus tahitien traditionnel avec lequel elle habille elle-même ses merveilleux enfants, du monoï qui laisse la peau naturellement nourrie et délicieusement parfumée, des produits fabriqués là bas par une jeune femme qui s'est battue pour créer sa marque et imposer son héritage : son savoir faire, sa culture et les ressources naturelles de sa terre. Ce sont des valeurs que nous partageons Marie et moi, et ce cadeau inattendu disait en plus de son amitié qui m'est tellement précieuse, ce cadeau disait que même si nous sommes si loin l'une de l'autre, même si je n'ai pas entendu le son de sa voix depuis deux ans, même si nous ne prenons pas assez souvent le temps de nous écrire, nous restons connectées sur ce qui est important.

Dans ce cadeau il y avait aussi une petite carte écrite de sa main qui évoquait les longues, très longues conversations que nous avions dans son bureau alors que la nuit était tombée depuis longtemps sur ce quartier pour lequel nous travaillions si fort l'une et l'autre parce que pour lui nous voulions le plus beau, le plus juste et le meilleur. On se battait souvent contre plus forts que nous et on n'a pas toujours gagné il faut le reconnaître, mais nos petites et grandes victoires avaient le goût suranné mais délicieux du devoir accompli et du travail bien fait.

C'étaient de beaux moments et c'est dans ces moments là que j'ai su vraiment qui était cette jeune femme d'à peine plus de 20 ans qui croyait avoir tout à apprendre alors qu'elle maîtrisait déjà l'essentiel. Dans ses doutes comme dans ses certitudes m'apparaissaient de plus en plus clairement chaque jour les raisons de mon affection particulière pour elle.

Et puis elle est partie, et bien sûr cela n'a plus été pareil mais je suis tellement heureuse que cela n'aie pas suffi à rompre le lien que nous avions construit, et que nous construirons longtemps.

Merci Marie. Merci de tes jolis timbres, de ton cadeau, des tes bienveillantes pensées et de tes mots qui m'ont touchée.

 

IMG_0091

 

Posté par Mademoiselledavg à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 octobre 2016

Ma chère Louise,

 

image

On ne se connaît pas c'est vrai. A peine nous sommes-nous croisées quelquefois et pourtant aujourd'hui c'est à toi que je pense. Tu as dû entendre parler de moi de temps en temps, j'ai entendu parler de toi des centaines de fois, c'est pour ça que j'ose cette lettre. Pour toutes ces conversations dont tu as été l'héroïne qui font que je sais bien que tu es sa plus jolie histoire, sa plus passionnante aventure, son plus insondable mystère aussi.
Ta maman s'est envolée. Ces derniers temps elle se faisait de plus en plus légère, et puis elle a coupé le fil qui la tenait ici pour entreprendre un nouveau voyage.
Avant ça elle s'est battue comme une lionne et elle l'a surtout fait pour toi, mais ça, bien sûr, tu l'as déjà compris.
Je ne vais pas te raconter qui elle est. De nous tous c'est toi qui le sait le mieux. Je pourrais parler longtemps de l'énergie incroyable qu'elle savait générer chez elle et chez les autres. De la bienveillance qu'elle savait imposer. De la classe incroyable de ses cheveux en broussaille et de ses lunettes de toutes les couleurs qu'elle seule savait porter avec tant d'élégance. Mais à propos d'élégance, je voulais surtout te raconter que je conserve d'elle des petits mots reçus dans de jolies enveloppes, des Polaroïd qui font voyager, des cadeaux très délicats, autant de trésors qu'elle a su faire tomber du ciel au moment où ils pouvaient me faire le plus de bien. Toi Louise, parce que tu as grandi avec ça, je suis sûre que tu sauras repérer mieux que n'importe qui, une lumière particulière sur un paysage de vignes, une goutte de rosée sur la feuille d'un figuier, un cailloux vraiment très doux, un nuage en forme de mouton, un papillon qui s'arrête une seconde de trop pour être là par hasard : autant de vrais trésors qui tomberont du ciel, fais lui confiance, au moment où ils pourront te faire le plus de bien.

Posté par Mademoiselledavg à 19:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]