image

L’hiver a été long même s’il n’a pas été froid et je n’en garderai pour souvenir que le désir de me recroqueviller sous un plaid avec le chat.
Rien n’avait l’air d’avoir changé ce matin. Rien d’important en tout cas.

Rien, si ce n’est le soleil beaucoup plus lumineux qu’hier, rien que cette odeur d’herbe fraîchement coupée pour la première fois de l’année. Rien d’important, mais quand même assez, pour se dire qu’on va installer la grande table sous le cerisier comme quand c’est tout à fait l’été, pour chercher le parasol rouge, pour sortir une nappe à pois et faire un bouquet à la dernière minute avec les fleurs du jardin.


Un déjeuner du dimanche en famille. Un moment pour se donner des nouvelles et, pour ma part, raconter ce que je voudrais tellement faire, ce qui occupe toutes mes rêveries depuis trois jours. C’est un projet secret. C’est mon projet secret. J’ai l’impression de l'avoir porté sans le voir depuis toujours, peut être même depuis les années 30. Bien sûr ce n’est encore rien d’autre qu’une idée, mais je dois dire qu’elle m’aide à respirer mieux .... Quand elle ne me coupe pas le souffle. C’est un peu comme quand on est sûrs qu’on n’aimera plus jamais et qu’on tombe amoureux.
C’est le retour de l’envie de faire, de l’envie d’être et ça fait du bien.