Et voilà, cette fois c’est sûr les vacances sont finies. Pas de long voyage cet été mais plusieurs parenthèses enchantées qui nous auront emmenés dans de si jolis endroits, et en si belle compagnie.
Du bleu à Ibiza, du rouge en Bourgogne, du blanc à peine rosé (il s’appelle terre blanche) à Valbonne, du vert en Auvergne. Des vacances de toute les couleurs.
Mes rêves de soleil, mes rêves de théâtre, mes rêves de maison à la campagne, mes rêves de petit déjeuner façon ami Ricoré, mes rêves de fêtes, mes rêves de prince et de princesse qui se marièrent.... Tous mes rêves ont été exaucés.
Une autre fois peut être je vous raconterai la difficulté de revenir, les séparations qui serrent la gorge, l’accident de trottinette de l’un, le bras cassé de l’autre. Une autre fois peut être. Pour l’heure j’ai chaussé mes lunettes roses qui ne voient que ce que l’été nous montre de plus joli. Et ça ressemble à ça :

image

image

image

image

image

image

image

image